Les obligations alimentaires

Ces obligations revêtent beaucoup d’aspects.

Ce sont d’abord et surtout les obligatons alimentaires des parents à l’égard de leurs enfants et notamment en cas de divorce mais aussi de séparation de concubins quand les enfants sont encore jeunes.

Le concours de l’avocat n’est pas toujours obligatoire pour ces procédures mais il sera, dans bien des cas, d’un grand secours pour avoir connaissance des pièces de l’adversaire, présenter et expliquer votre dossier au magistrat.

Ces procédures sont souvent doublées d’une demande de droit de visite et d’hébergement par l’autre parent et il convient de savoir ce qui se fait de manière habituelle ou ce que vous ne voulez pas pour des raisons qu’il conviendra de justifier.

Les parents doivent aussi des aliments à leurs enfants majeurs encore en études, même en dehors de rupture entre les parents.

Enfin, les enfants doivent des aliments à leurs parents, parfois à leurs grands parents, quand ils ne peuvent plus subvenir à leurs besoins. Les établissements hospitaliers sont aussi en droit de solliciter les aliments, pour leurs pensionnaires, aux enfants qui n’entendent pas le faire spontanément.

Il existe aussi le devoir de secours entre les époux, le mariage les obligeant l’un envers l’autre. L’Avocat sera toujours du meilleur conseil à tous les stades de la situation qui vous occupe.